Après l’Assemblée Nationale, la loi sur le renseignement a été votée au Sénat le 9 juin 2015. Le gouvernement compte la faire adopter avant l’été, en procédure d’urgence, au nom de la sécurité.

Mais quelle sécurité ? Pas celle des salarié-e-s dont les droits sociaux sont toujours diminués ! Pas celle des migrant-e-s, matraqué-e-s et expulsé-e-s ! Pas celle des chômeurs et de tous les précaires qui se font expulser de leurs logements ! Pas celles des syndicalistes et manifestant-e-s, arrêté-e-s et condamné-e-s !
je suis sur ecoute

Destruction du droit du travail (Loi Macron, loi Rebsamen), mesures économiques au profit des actionnaires et du patronat, expulsions des migrants, répression et criminalisation des mouvements sociaux, etc. : c’est bien pour la sécurité et les profits des capitalistes et des classes dirigeantes que l’État multiplie ses offensives sur tous les champs !

Avec cette nouvelle loi sécuritaire, il pose les cadres législatifs pour organiser la surveillance de masse et renforcer le contrôle de la population, comme nous l’avons dénoncé dans notre communiqué :
http://www.c-g-a.org/content/loi-sur-le-renseignement-halte-au-pilonnage-des-libertes-individuelles-et-collectives

Sur Montpellier, la mobilisation a démarré avec la mise en place d’un collectif de mobilisation. Nous venons ainsi d’éditer un 4 pages (à télécharger : 4 pages sur la loi de renseignement), ainsi qu’une affiche pour dénoncer l’ensemble des lois sécuritaires et liberticides.

Nous relayons également cet appel à une assemblée populaire ce dimanche 21 juin devant la DGSI à Paris, signé par de nombreuses associations et organisations :
http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/140615/loi-renseignement-occupydgsi